Vos pérégrinations sur la toile et les cartes ne vous permettaient pas encore d’identifier le périmètre du territoire du Parc. C’est maintenant chose faite.

 Google maps PNRSB

 

Les élus du Comité syndical se sont retrouvés ce mercredi 10 juillet à Roquefort-la-Bédoule pour procéder à la signature d’une convention de partenariat avec la commune et l’accueillir officiellement dans le Parc. Roquefort-la-Bédoule est ainsi devenue la 1ère « commune associée » du Parc naturel régional de la Sainte-Baume.

montage selection signature


Roquefort-la-Bédoule est une commune rurale située dans le Département des Bouches-du-Rhône, au sein de la Métropole Aix-Marseille Provence et aux portes du Parc naturel régional de la Sainte-Baume. Elle jouit d’une situation géographique particulière favorisant les continuités territoriales et écologiques entre les grands massifs provençaux que sont les Calanques et la Sainte-Baume. Les espaces naturels du Grand Caunet et de la forêt de Fontblanche sont notamment en continuité immédiate de l’ENS (Espace naturel sensible) de Castillon qui se trouve sur le territoire du Parc de la Sainte-Baume. C’est pourquoi, la commune et le Parc se sont rapprochés et accordés au développement d’un partenariat, dans une logique d’aménagement global du territoire. Ce partenariat permettra à la commune de participer aux instances et au temps institutionnels du Parc ainsi que d’être impliquée dans certaines actions menées.

 

Depuis cette année, le Parc naturel régional de la Sainte-Baume travaille au déploiement de la marque « Valeurs Parc naturel régional », une initiative commune à l’ensemble des 54 PNR de France (pour en savoir plus : consommer-parc). Pour ce faire, le Parc naturel régional de la Sainte-Baume a fait le choix de démarrer la démarche autour de quatre secteurs d’activité.

En Agriculture, la filière apicole (miel et produits de la ruche) ainsi que les produits issus de l’élevage d’herbivores seront les premiers marqués. Pour le secteur du tourisme, le marquage débutera par les sites de découverte (au sens de : musées) et les hébergements touristiques.

Créer un réseau d’acteurs économiques engagés dans une démarche de progrès durable et profondément ancrés dans le territoire semblait incontournable. La marque « Valeurs Parc naturel régional », comme son nom l’indique, est de fédérer autour de valeurs communes.

Si vous êtes intéressé(e/s) et que vous souhaitez intégrer un réseau de professionnels engagés ou si vous connaissez autour de vous une structure qui pourrait candidater, consultez la plaquette et n’hésitez pas à en parler autour de vous !

Le partage de valeurs communes et d’expériences, le soutien solidaire et la rencontre avec les locaux et visiteurs pour proposer des produits et services responsables et de qualité sont au cœur de cette démarche. Faites-le savoir et appuyez-vous au besoin sur les vidéos réalisées par le réseau des Parcs naturels régionaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur pour promouvoir la marque. Elles sont disponibles sur la page facebook dédiée : www.facebook.com/TourismeDurableParcsPaca/

PNRSB Plaquette beneficaires print web

Ce 13 mars 2019, a été officiellement signée la Charte Forestière de Territoire (CFT) du Parc. 
Une étape nécessaire pour une gestion concertée et ambitieuse des forêts du territoire.

 

P1030605 2

 

Au travers de cette Charte Forestière de Territoire, le Parc naturel régional de la Sainte-Baume souhaite accompagner l’ensemble des acteurs de la filière forêt-bois dans le développement d’une filière solide économiquement, génératrice d’emplois et respectueuse de la biodiversité forestière et de l’environnement, depuis les pratiques sylvicoles jusqu’à la transformation du bois et sa valorisation. L’atteinte de ces objectifs passera par la conduite d’actions ambitieuses et concertées allant de la gestion durable des forêts, au développement de la filière bois en passant par l’éducation à la forêt et le développement d’une culture forêt-bois auprès de tous les publics.
La CFT du Parc visera également à mettre en œuvre des actions transversales dans une démarche de décloisonnement des thématiques de travail : forêt-énergie, forêt-tourisme, forêt-agriculture… Le plan d’actions quinquennal 2017-2021 est actuellement en cours de déploiement.

Dès la phase de préfiguration du Parc, le Syndicat mixte avait mis en évidence dans son diagnostic toute l’importance de la forêt pour le territoire ainsi que les enjeux y étant associés :

  • Un fort élément du territoire tant en termes de superficie que d’attachement de la population ;
  • Un espace multifonctionnel (économique, environnemental, social) mais trop peu valorisé ;
  • Des fortes pressions sur la ressource à venir liées à la mise en route des usines à biomasse et à la future normalisation du Pin d’Alep pour une utilisation en tant que bois d’œuvre.

De ce constat est ressortie de la part des collectivités membres la nécessité d'engager, une politique territoriale de gestion durable des forêts s'appuyant sur des actions concertées et soutenues localement : c’est l’outil Charte Forestière de Territoire (CFT) qui permet d’aborder le développement territorial dans sa globalité qui a été choisi.

Parallèlement à cette réflexion, le lancement de l’appel à projet régional « Territoires en Action pour l’avenir de la forêt régionale, son développement économique et sa valorisation » en 2014 a constitué une réelle opportunité. La validation du dossier déposé par le Syndicat mixte a permis de conduire quatre actions de préfiguration visant à établir une stratégie forestière concertée et multi-partenariale ainsi qu’à approfondir l’état des lieux de la filière forêt-bois en Sainte-Baume. L’élaboration de la Charte Forestière de Territoire de la Sainte-Baume est l'une d'elle. Trois autres actions ont également été menées : 

  • Une identification du potentiel de bois mobilisable
    L’objectif de cette étude était de mettre en évidence le potentiel bois mobilisable sur le périmètre du futur Parc naturel régional en termes de volume, d’essences (feuillus/résineux), de catégorie de produits (bois d’œuvre / bois d’industrie / bois énergie) et de propriétaire (public/privé).
  • La réalisation d’un état des lieux de la desserte externe présente sur le territoire
    En complémentarité de l’action d’identification de la ressource forestière mobilisable et de la réalisation par le Département du Var de son schéma d’accès à la ressource forestière, le recensement des voies de desserte externes et l’identification des éventuels points de blocage connus sur les voies communales du territoire (topographie, gabarit des voies, classements…) devaient permettre de mettre en corrélation les zones où se situent la ressource forestière et leur accessibilité.
  • L’élaboration d’un guide méthodologique de commercialisation de bois de chauffage en circuit de proximité
    Sur le territoire, la demande en bois de type bois-bûche feuillus (chênes vert et pubescent) est importante de la part des particuliers qui plébiscitent ce mode de chauffage. Bien que les peuplements de taillis de chênes soient majoritairement présents sur le territoire de la Sainte-Baume, la commercialisation de bois-bûche se fait souvent par des revendeurs qui importent du bois d’autres régions françaises voire de l’étranger. Dans un contexte de valorisation locale de la forêt en prenant en compte l’ensemble de ses composantes multifonctionnelles, il s’agissait de proposer aux habitants, du bois-bûche exploité localement, par des entrepreneurs de travaux forestiers locaux dans le respect d’une gestion forestière durable. Cette action devait également permettre une meilleure acceptation sociale des coupes de bois par une appropriation de la ressource bois du territoire par les habitants (de la forêt au foyer).  Afin d’accompagner méthodologiquement les communes dans leur démarche de vente de bois de chauffage aux habitants communaux, un guide a été élaboré.

 

L’ensemble des signataires de la Charte Forestière de Territoire du Parc naturel régional de la Sainte-Baume : Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, Département du Var, Département des Bouches-du-Rhône, Office national des forêts, Communes forestières du Var, Communes forestières des Bouches-du-Rhône, CNPF, Forêt Privée Française du Var et des Bouches-du-Rhône, PEFC, Forêt Modèle de Provence, Provence Forêt Coopérative, Fibois Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, Syndicat des Exploitants Forestiers et Scieurs Alpes-Méditerranée, Alcina, Jérôme BOLÉA - technicien forestier, CEN PACA, LPO PACA, CDOS du Var et des Bouches-du-Rhône, Fédération Départementale des Chasseurs du Var, Conseil de Parc du PNR de la Sainte-Baume

 

Retrouvez l’ensemble des documents consacrés à la thématique Forêt dans la docuthèque du Parc !

 

E33a AURIOL web

 

L’installation des panneaux de signalisation du Parc est un acte symbolique fort. Elle concrétise la mobilisation de l’ensemble des acteurs du territoire qui a permis d’aboutir au classement officiel du Parc. De par son implantation le long des principaux axes routiers, cette signalisation vise à reconnaître les qualités paysagères, écologiques et agricoles du territoire et à faire connaître sa labellisation. Elle permet aux habitants, aux acteurs et aux visiteurs d’identifier le PNR et de s’en approprier les contours.

En mai 2018, 12 panneaux normés ont été installés aux entrées principales du Parc avec l’aide des services des Départements et des communes. D’ici début 2019, ce sont 68 panneaux « communes du Parc naturel régional de la Sainte-Baume » qui seront implantés aux entrées d’agglomération de chacune des 26 communes adhérentes afin de matérialiser leur appartenance à ce territoire d’exception.

 

Le mercredi 12 septembre 2018, la Sainte-Baume est devenue la dixième forêt française à se voir décerner le label Forêt d’exception®. Elle rejoint ainsi les forêts de Fontainebleau, Verdun, Grande Chartreuse, Rouen, Val Suzon, Bercé, Montagne de Reims, Tronçais et Bassin d’Arcachon. Depuis le 27 novembre dernier, une nouvelle forêt domaniale, en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a obtenu le label Forêt d’Exception® : le Boscodon.

Ce label, attribué pour une période renouvelable de cinq ans, distingue les forêts domaniales reconnues pour leur patrimoine unique en termes de biodiversité, de paysages, d’histoire ou de bois de grande valeur. Des actions concrètes seront menées dans ces délais autour de quatre grands axes que vous pouvez découvrir sur le site internet de l’Office National des Forêts http://www.onf.fr/foret-exception/sommaire/foretreseau/la-sainte-baume/leprojet/20170111-160638-380428/@@index.html

La cérémonie de mercredi s’est déroulée dans l’enceinte de l’Hostellerie de la Sainte-Baume en présence de Christian Dubreuil, directeur général de l’ONF, Anne Vourc’h, vice-présidente du Comité national d’orientation Forêt d’Exception®, Michel Gros, président du Parc naturel régional de la Sainte-Baume, Marc Lauriol, représentant du Conseil départemental du Var, Jean Bacci, représentant du Conseil régional Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, André Carava, sous-préfet de Brignoles, et de Gilles Rastello, maire du Plan d’Aups-Sainte-Baume. L’ensemble des acteurs du territoire et partenaires qui ont été associés à cette démarche étaient conviés pour un temps d’échange convivial.

 Crmonie Fodex 12.09.2018 v3


Portait de la forêt d’exception® domaniale de la Sainte-Baume

  • 2076 ha forestiers composés de Hêtres, Ifs, Houx, Erables à feuilles d’obier, ...
  • 130 ha de hêtraie relictuelle qui accueille annuellement près de 500 000 visiteurs
  • 5 communes concernées : Nans-les-Pins, Plan d’Aups Sainte-Baume, Riboux, Rougiers, Saint-Zacharie
  • Autres acteurs engagés dans la démarche : la Sous-préfecture de Brignoles, la Région Sud, le Département du Var, les Frères Dominicains, l’ONF et le Parc naturel régional de la Sainte-Baume

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre docuthèque : http://www.pnr-saintebaume.fr/docutheque/foret-d-exception.html

 

Les Parcs naturels régionaux de France célébraient, le 12 Octobre 2017, le 50ème anniversaire de leur création par le Général de Gaulle en 1967. A cette occasion, une délégation de représentants des Parcs naturels régionaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur avait fait le déplacement, accompagné de Jacqueline BOUYAC, Conseillère régionale, déléguée aux Parcs naturels régionaux.

Réunis dans l’hémicycle de la Région Ile de France, en présence de Valérie PECRESSE - Présidente de Région, Nicolas HULOT - Ministre de la Transition écologique et solidaire et Michaël WEBER - Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France ont tous deux annoncé la création du Parc naturel régional de la Sainte-Baume comme 52ème PNR de France.

 

2017.10.12 BercyVillage 02

 

Michel GROS, Président du Syndicat mixte de préfiguration du PNR de la Sainte-Baume, a pu échanger avec le Ministre d’Etat afin de l’inviter à l’inauguration du Parc et lui remettre le livre « Sainte-Baume - une nature d’émotions » du photographe Denis CAVIGLIA.

Le village des Parcs, regroupant les 51 PNR existants, a également été inauguré et permet du 12 au 15 octobre 2017 au grand public de découvrir la richesse et la variété des produits des Parcs naturels régionaux. 

 

2017.10.12 BercyVillage 01

 

1ère photo, de gauche à droite : 
Henriette MARTINEZ, Président du Réseau des PNR de Provence-Alpes-Côte d’Azur, 
Michaël WEBER, Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, 
Jacqueline BOUYAC, Conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d’Azur, déléguée aux PNR,
Nicolas HULOT, Ministre de la Transition écologique et solidaire,
Michel GROS, Président du Syndicat mixte de préfiguration du PNR de la Sainte-Baume. 

Dernière photo, de gauche à droite :
Jacqueline BOUYAC, Conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d’Azur, déléguée aux PNR,
Jean-Louis JOSEPH, Président honoraire de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, 
Nicolas HULOT, Ministre de la Transition écologique et solidaire,
Michel GROS, Président du Syndicat mixte de préfiguration du PNR de la Sainte-Baume. 

 

Le territoire l’attendait depuis longtemps, c’est maintenant chose faite. La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte un Parc naturel régional de plus.

50 ans après la création des « Parcs naturels régionaux » par le Général de Gaulle, un 52ème Parc vient de voir le jour.

A l’occasion de sa visite à Marseille au Lycée éco-responsable La Fourragère, le Premier Ministre Edouard PHILIPPE a déclaré avoir signé le décret de création du Parc naturel régional de la Sainte-Baume (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036240096).

Jeudi 21 décembre 2017, lors du lancement de la « Cop d’avance : le Plan climat de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur », Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a salué la création du huitième Parc de la Région.

A l’issue de la manifestation, Michel GROS, Président du PNR de la Sainte-Baume, a pu échanger avec le Premier Ministre et lui a remis le livre « Sainte-Baume - une nature d’émotions » du photographe Denis CAVIGLIA.
Il s’est entretenu avec le Président de la Région et a pu le remercier pour le soutien constant de la Région au projet. Ce fut l’occasion d’évoquer avec lui la Fête de l’inauguration du Parc qui pourrait avoir lieu dans le courant du premier semestre 2018.

 

2017.12.21 CrationPNRSB

Légendes, de gauche à droite : 
Edouard PHILIPPE, Premier ministre, Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Michel GROS, Président du Parc naturel régional de la Sainte-Baume, Brune POIRSON, Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre la Transition écologique et solidaire.

 

Au terme de cinq années de co-construction du projet de Parc, avec les élus, les services de l’Etat, les partenaires techniques, les acteurs socio-économiques et la société civile au travers du Conseil de développement, c’est à l’aboutissement d’une démarche partenariale que l’on assiste aujourd’hui.

Le Parc naturel régional de la Sainte-Baume rassemble 26 communes sises sur les Départements du Var et des Bouches-du-Rhône. Il occupe une position de carrefour entre les agglomérations de Marseille, Aix-en-Provence, Toulon et les espaces naturels des Calanques, de la Sainte-Victoire, du massif des Maures, du Verdon et de Port-Cros. 58 500 habitants vivent sur ce territoire de près de 81 000 ha dont 80% se situent en espaces naturels.

Sont donc classés sous la dénomination de « Parc naturel régional de la Sainte-Baume » :

  • En totalité, les territoires des communes de : Belgentier, Cuges-les-Pins, La Celle, La Roquebrussanne, Mazaugues, Méounes-les-Montrieux, Nans-les-Pins, Néoules, Plan d’Aups Sainte-Baume, Riboux, Rougiers, Saint-Zacharie, Signes, Tourves.
  • En partie, les territoires des communes de : Auriol, Brignoles, Evenos, Gémenos, La Cadière d’Azur, Le Beausset, Le Castellet, Pourcieux, Pourrières, Roquevaire, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Solliès-Toucas.

Carte PNRSB 2017

 

Depuis la validation à l’unanimité par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur du projet de Charte lors de son Assemblée plénière du 13 juillet 2016, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a lancé l’enquête publique qui a eu lieu du 15 Novembre au 16 Décembre 2016. La commission d’enquête publique a recueilli les avis et les remarques du public et a rendu, en janvier 2017, ses conclusions sur la base d’une analyse complète des commentaires et avis rendus. Elle émet un avis favorable avec réserves, assorti de recommandations. Les réponses proposées aux réserves et recommandations par le Syndicat mixte ainsi que l’ensemble des modifications de la Charte permettant d’y répondre ont été approuvées en séance, à l’occasion du dernier Comité syndical.

Ainsi, ce 8 février 2017, les élus du Syndicat mixte de préfiguration du PNR de la Sainte-Baume qui s’étaient réunis au Plan d’Aups Sainte-Baume ont permis au projet de Parc d’entrer dans sa phase finale avant sa labellisation. La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur peut désormais lancer la consultation officielle des collectivités membres qui auront quatre mois pour délibérer quant à leur adhésion au futur PNR de la Sainte-Baume. Il leur revient donc de se prononcer pour adhérer, ou non. La procédure de classement suivra ensuite son cours avec un avis final des instances nationales (Conseil National pour la Protection de la Nature, Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France, Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer) lors d’une session prévue à Paris en octobre 2017.

P1050833 recadréDe gauche à droite : Michel GROS, Président du Syndicat mixte de préfiguration du PNR de la Sainte-Baume -
Jacqueline BOUYAC, Conseillère régionale déléguée aux Parcs naturels régionaux - Véronique DELFAUX, Conseillère régionale - Robert BENEVENTI, Conseiller régional


Au cours de ce Comité syndical de rentrée, il était également question du futur emblème de ce PNR. A l’issue d’un vote en ligne ouvert à toutes et tous, les citoyens, suivis par les élus, ont sélectionné un logo basé sur les éléments identitaires forts que sont la « baume », la montagne et la composante éminemment forestière de ce territoire.

Un film de présentation du projet a également été projeté à cette occasion. 20 minutes d’immersion totale dans le territoire, ses enjeux et les questions soulevées par la mise en place d’un Parc naturel régional en Sainte-Baume ! A destination des collectivités membres, des acteurs et habitants, il sera projeté dans le cadre des conseils municipaux délibérant pour leur adhésion au Parc. Il sera ensuite mis en ligne sur le site du syndicat mixte afin tout un chacun puisse le regarder. Une synthèse de la charte et du projet de Parc a également été élaboré et est désormais disponible dans notre Docuthèque.

Rappelons que le Parc naturel régional permettra de :

  • Bénéficier d’un label de qualité et de renforcer notre attractivité territoriale et touristique
  • Mener des projets collectifs pour la protection des patrimoines paysagers, naturels et agricoles ainsi que pour le développement d’une économie locale relocalisée (agriculture, artisanat, tourisme, filière bois, patrimoine et culture…)
  • Obtenir des moyens financiers supplémentaires pour des projets ou des programmes bénéficiant de financements particuliers des Régions, des Départements, de l’Etat et de l’Union européenne
  • Profiter d’un appui en ingénierie territoriale au travers d’une équipe pluridisciplinaire et d’un conseil scientifique

En somme, une réelle plus-value pour notre territoire qui permettra de s’inscrire dans une dynamique territoriale. Et si les étapes à venir se poursuivent selon le rythme attendu, le PNR de la Sainte-Baume pourrait bien voir le jour en 2017.